L’impact de la technologie sur les enfants en développement

Jeune garçon avec son smartphone

Il n’y a pas si longtemps de cela, les enfants s’amusaient dans la nature, avec d’autres enfants. Ils ne faisaient qu’un avec leur environnement. Désormais, les choses ont bien changé. De plus en plus d’enfants en bas âge vivent jour après jour avec des appareils et des jeux électroniques variés, ce qui les coupent d’un environnement sensoriel en lien avec le monde qui les entoure. Or, une consommation excessive de technologie peut avoir des conséquences néfastes sur leur développement.

Un impact sur le développement psychique

On estime que si le cerveau triple de taille entre 0 et 2 ans, il continue à se développer rapidement jusqu’à 21 ans. Une surexposition du cerveau de l’enfant aux technologies, comme les jeux vidéos, le téléphone portable, l’ordinateur et la télévision, peut entraîner un développement chaotique du cerveau. De manière désordonnée, l’enfant connaîtra à la fois des déficits de l’attention, des troubles de l’apprentissage, des retards cognitifs, une diminution de sa capacité à auto réguler son humeur et des accès de colère.

Quant à son développement moteur et sensoriel, il s’en trouvera également très affecté, la sédentarisation ayant remplacé les mouvements. Cela peut être un facteur important de retard dans l’alphabétisation et la réussite scolaire. Être souvent en mouvement lorsqu’on est jeune est excellent pour améliorer la capacité d’apprentissage et l’attention. Or, de plus en plus de jeunes de moins de 12 ans sont inactifs, face à un écran où se mêlent parfois agressivité, violence physique et même sexuelle.

En outre, psychiquement un excès de technologie peut avoir un impact important en obérant toute forme d’imagination et de créativité. Dans les pires situations il est possible que cela créé des troubles comportementaux et psychologiques graves. Enfermés dans une bulle numérique, ils ne se rendent plus véritablement compte de tout ce qui les entoure, d’où parfois des comportements à risque et des possibles agressions. Ce qui n’est communément pas normal devient, par le truchement de ces objets numériques, quotidien et objétisé. Des troubles du sommeil, de l’anxiété, de la dépression, de l’isolement, des difficultés d’élocution et parfois même des tentatives de suicide peuvent être le lot de certains enfants confrontés à cette surexposition massive.

Un impact sur le développement physique et métabolique

De plus en plus d’enfants en bas âge sont obèses. C’est un constat qui ne concerne pas seulement les pays nord américains. Et il a été prouvé que l’augmentation de l’obésité est en totale corrélation avec l’usage de la télévision et des jeux vidéo. Chez les enfants ayant un appareil électronique dans leur chambre, le risque d’obésité augmente de 30 %. Bien évidemment cela peut avoir des conséquences graves, comme du diabète, un risque plus accru d’accident vasculaire cérébral, des crises cardiaques précoces, ce qui raccourcira leur espérance de vie. Cela peut même entraîner des risques de cancers, dus à l’émission de rayonnements. C’est un constat fait par l’Organisation Mondiale de la Santé, qui a relevé en 2011 que les enfants sont plus sensibles aux rayonnements produits par les appareils électroniques que les adultes. Ainsi, l’exposition aux radiofréquences est classée comme un risque cancérigène possible et peut-être bientôt probable.

Les raisons de ne pas exposer ses enfants en développement à la technologie sont nombreuses. En faisant travailler au maximum leur imagination, en leur faisant faire des activités ludiques où ils sont en mouvements, ils se développeront bien mieux.

Pour en savoir plus...