Faut-il surveiller nos enfants sur les réseaux sociaux ?

Jeune fille dans son lit avec un téléphone dans les mains

Les instruments de communications comme les smartphones ainsi que les applications s’y rattachant : Facebook, Instagram, Snapchat, … se sont très rapidement vulgarisés et ont pris une place importante dans la vie quotidienne surtout dans celle des jeunes adolescents et préadolescents. Les réseaux sociaux sont perçus par ces jeunes comme des espaces libres dans lesquels on peut être qui on veut et dire ce que l’on veut sans avoir à rendre des comptes à qui que ce soit. Cela est vrai d’une certaine manière puisqu’internet procure un certain anonymat, mais également totalement faux.

Avec les réseaux sociaux, l’entourage de votre enfant pourra le suivre à la trace, voire l’espionner. Et il ne s’en rend pas forcément compte. Nous les parents, nous sommes parfois perdus, car les réseaux sociaux se sont très rapidement développés et nous ne savons pas toujours comment réagir. On se pose des questions sur la marche à suivre et à juste titre. Voici un début de réponse pour savoir comment réagir face à nos enfants en ce qui concerne les réseaux sociaux.

Oui, il faut les surveiller

Surveiller ne signifie pas forcément espionner. Il est important de faire la différence. Les jeunes ont un sentiment de sécurité face aux réseaux sociaux et le rôle des parents est de savoir les prévenir face aux dangers que cela peut entrainer. Vous devrez donc veiller à ce que votre enfant ne dépasse pas les bornes dans ses publications, par exemple des photos dénudées sur leur mur ou des messages trop radicaux.

Il s’agit aussi d’éviter toute mauvaise fréquentation. Comme nous le savons, les réseaux sociaux sont les terrains de chasse de certains prédateurs, sexuels ou radicaux qui pourraient par ce biais contacter vos enfants et les mettre en danger. Votre but est donc de les protéger d’eux même mais aussi de l’extérieur.

Comment les surveiller ?

Un adolescent ou un préadolescent a tendance à se rebeller contre le système familial est cela est tout à fait normal, c’est pratiquement inscrit dans leurs gènes alors c’est à vus de faire en sorte qu’il ne se braque pas trop. N’utilisez pas de méthodes trop fortes comme la confiscation des appareils, les jeunes pourraient ressentir cela comme une agression.

Privilégiez surtout le dialogue. Instaurez un climat de confiance qui leur fera comprendre qu’ils peuvent agir comme il leur semble juste, mais qu’il y a des limites. Faites-leur comprendre que c’est vous qui imposez ces limites et que vous pouvez dire stop lorsqu’ils vont trop loin. Vous pouvez par exemple instaurer une règle sur le temps passer sur les réseaux sociaux, sur les personnes avec qui ils parlent. Ou encore faire partie de leurs amis et avoir accès à tout ce qu’ils publient. Dans ce dernier cas, il faut garder un rôle d’observateur et ne pas trop les envahir en commentant tout ce qu’ils postent.

La question des réseaux sociaux est une question importante au sein d’un foyer et le mieux est de surveiller son enfant tout en gardant une certaine distance afin qu’il se sente libre, mais surveiller.

Pour en savoir plus...