La réalité virtuelle est-elle dangereuse pour les enfants ?

Jolie fille qui joue avec un casque de réalité virtuelle

La technologie avance à une telle vitesse qu’il est souvent difficile d’en mesurer les impacts réels. L’apparition des casques de réalité virtuelle (VR) soulève de nombreux questionnements, notamment au niveau de la santé. Alors que certains prônent l’optimisation de l’éducation à travers ces dispositifs, d’autres dénoncent les problèmes de santé qu’ils provoquent. Zoom sur ce nouveau bijou technologique.

L’engouement pour les casques VR

Si les casques VR ont autant de succès, c’est parce qu’ils ont su combler un manque et susciter la curiosité. Et de la curiosité, les enfants en ont beaucoup. Les casques VR visent à nourrir l’imagination, à ouvrir d’autres horizons et à faire vivre d’autres émotions. C’est ainsi que ces dispositifs offrent l’opportunité de voyager dans le temps et l’espace sans déplacement réel.

Cette possibilité constitue une véritable aubaine pour la pédagogie dans la mesure où les casques VR peuvent représenter des outils à fort potentiel. Edo VR permet par exemple de découvrir la ville de Tokyo à l’époque féodale. Les cours d’Histoire-Géographie sont nettement plus intéressants pour les enfants. Big Data affiche des données graphiques dans un espace 3D pour apporter une meilleure compréhension et une lisibilité des formules, des données mathématiques, etc. D’autres innovations dans l’enseignement peuvent ainsi voir le jour au fur et à mesure que ces outils s’améliorent et convainquent le public. En effet, les arguments soulevant les éventuels risques de ces casques ne cessent d’accroître. De plus en plus d’études tendent à dépister les problèmes qu’ils peuvent causer.

Les risques des casques VR pour les enfants

Les casques VR représentent avant tout un risque de santé visuelle parce qu’ils sollicitent les yeux dans toutes leurs applications, quelles qu’elles soient. Néanmoins, les scientifiques spécialisés dans l’ophtalmologie tendent à rassurer les parents. En effet, le positionnement de l’œil vis-à-vis de la lentille et des objets virtuels est assez éloigné, par rapport à l’utilisation d’un Smartphone par exemple. Une étude américaine a démontré que le taux de personnes myopes est passé de 25 % à 41 % en l’espace de 28 ans (1971-1999). Cette hausse s’explique par l’avènement des outils technologiques comme les Smartphones, les ordinateurs, etc. Les casques VR se seraient donc affranchi de ces risques en étant équipés de lentilles spécifiques réduisant la sollicitation de l’œil pour le concentrer sur un point fixe.

Les casques VR risquent des troubles de vision et d’équilibre. Une étude a permis de détecter de la stéréopsie et des problèmes d’équilibre sur des enfants après une immersion de 20 minutes avec des casques VR. Ces chercheurs de l’université de Leeds n’ont toutefois relevé aucune baisse importante de vision. D’autres effets secondaires des casques peuvent aussi apparaître comme la motion sickness, à savoir les signes du mal de transport. Cette éventualité survient, car le cerveau détecte un déplacement à travers les yeux, mais constate une position statique. Les principaux désagréments restent donc la fatigue, les vertiges, l’inquiétude ainsi que les vomissements.

Les casques VR ont le vent en poupe et comme tout nouveau bijou technologique, ils suscitent des appréhensions. Bien qu’ils permettent d’améliorer l’apprentissage et la découverte, ils présentent aussi des risques pour la santé. Néanmoins, les scientifiques s’accordent qu’il est encore tôt pour relever tous les problèmes que ces dispositifs peuvent engendrer. Néanmoins, les fabricants prennent des précautions en interdisant ces casques aux enfants de moins de 12 ans.

Pour en savoir plus...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *